Alignement de rouleaux

Article du 25/08/2009

Tout ce qui doit être enroulé, déroulé, laminé, étiré, passe dans des machines rotatives comportant une quantité plus ou moins grande de rouleaux. Cela va de la machine à fabriquer du papier jusqu’aux étiqueteuses, en passant par des calandres pour confectionner des bandes caoutchouc. Pour obtenir une bonne qualité de fabrication et optimiser les vitesses de défilement, les industriels qui utilisent ces machines soignent tout particulièrement le parallélisme des rouleaux. Le moindre écart peut engendrer un défaut d’épaisseur, une mauvaise homogénéité du produit voire une casse.

L’alignement parfait des rouleaux s’obtient au tout départ, lorsque la machine est fabriquée puis installée. Mais au fil des années, au gré des réparations diverses et des modifications mécaniques, des écarts apparaissent. Il n’est pas rare de voir des défauts d’entraxes de plusieurs millimètres entre des rouleaux d’un ou deux mètres de long prévus pour fonctionner avec une tolérance de parallélisme de l’ordre du 1/10e de millimètre.

Pour corriger ces défauts il faut commencer par les mesurer. Hélas, c’est là qu’est l’os !

Lorsque la machine est très grande (certaines peuvent mesurer plus de 100 mètres de long) et comporte un grand nombre de rouleaux (les calandres peuvent en avoir plus de 300), vous imaginez la complexité pour aller vérifier qu’ils sont tous parfaitement parallèles. Il faut utiliser des systèmes de visée, de mires, de lunettes, de théodolites, de niveaux de précision, de laser,… Toute une armada de moyens techniques longs et difficiles à mettre en oeuvre.

Du moins ça, c’était avant que n’intervienne l’ingéniosité de techniciens particulièrement astucieux et de scientifiques pointus. Il existe en effet aujourd’hui des appareils ultramodernes qui s’appuient sur des technologies mises au point dans le domaine de l’aérospatiale. Le plus révolutionnaire est le Paralign® de la société allemande Prüftechnik. Cet instrument mesure la position d’objets cylindriques dans l’espace à l’aide de 3 gyroscopes agissant comme des toupies. Un principe en fait très simple, mais qui n’aura pu déboucher sur de premières applications industrielles qu’au XXIème siècle avec les progrès en électronique, en traitement du signal et en mécanique de précision.

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo d'explication

C’est avec l’équipe française de Prüftechnik que nous avons réalisé il y a quelques jours une opération d’alignement de rouleaux sur une presse rotative. Par rapport aux interventions déjà réalisées auparavant, la difficulté résidait ici dans la précision d’alignement souhaitée. L’écart de parallélisme entre chaque rouleau ne devait pas dépasser 0,003° de défaut angulaire… Opération réussie grâce au Paralign® et à la collaboration entre Prüftechnik et Mecadyn.

Publicités

A propos Mecadyn

Chef d'entreprise MECADYN
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s